Comment reconnaître les conditions pulmonaires

Les conditions pulmonaires aigues font partie des blessures de plongée les plus dramatiques et les plus menaçantes pour la survie, il est donc vital que les professionnels de la plongée puissent les reconnaître et réagir rapidement. Les conditions pulmonaires aigues peuvent mener à des séquelles sévères et de longue durée, et nécessite un traitement sans délai. Voici certaines des conditions pulmonaires les plus courantes dans le milieu de la plongée sous-marine:

Oedème pulmonaire d’immersion

L’oedème pulmonaire d’immersion est une des multiples conditions pulmonaires dont un plongeur peut souffrir. Les symptômes communs sont les suivants: douleur thoracique, crachats mousseux roses et dyspnée (détresse respiratoire) chez le plongeur récemment immergé.

L’oedème pulmonaire d’immersion est une accumulation de liquides dans les poumons causé en partie par l’immersion dans l’eau. L’oedème est consécutif à un deséquilibre des pressions liquides opposées situées autour des poumons, qui permet l’accumulation d’un excès de liquide dans les tissus pulmonaires. L’immersion dans l’eau peut augmenter la pression liquide dans les capillaires autour des poumons, cette pression différentielle peut être exacerbée par un nombre de facteurs de risque, menant à une augmentation du risque d’oedème (enflure). Vous pouvez minimiser le risque d’oedème pulmonaire en adressant les facteurs de risques communs tels que la surhydratation, le surmenage et l’hypertension, tout comme l’obésité.

Syndrôme de la surpression pulmonaire

Le syndrôme de la surpression pulmonaire est typiquement dû à la dilatation d’air retenu dans les poumons lors de la remontée à la surface, par un blocage des voies respiratoires ou par la rétention de la respiration, menant au gonflage des poumons au-delà de leur capacité maximale. Ceci peut mener à un barotraumatisme pulmonaire qui peut se manifester par un pneumothorax, un emphysème sous-cutané ou du médiastin, ou à une embolie artérielle gazeuse. Les blessures dûes à la surpression pulmonaire peuvent être évitées en vous assurant de votre aptitude médicale à la plongée, en s’assurant de ne jamais retenir votre respiration lors de la plongée sous-marine, et en évitant les remontées rapides.

Embolie pulmonaire oxygen_demandvalve

Une embolie pulmonaire est une autre condition dangereuse qui peut survenir sans lien à la plongée mais qui peut imiter les symptômes d’une blessure liée à la plongée. Une embolie fait suite à un blocage de la circulation sanguine dans le système vasculaire des poumons, dû une accumulation de tissus lipides ou à des caillots sanguins. Les symptômes communs d’une embolie pulmonaire sont les suivants: douleur thoracique, distension des jugulaires et altérations de l’état de conscience ou évanouissement.

L’embolie pulmonaire mène typiquement à une baisse significative de la tension artérielle et du débit cardiaque. L’embolie aigue donne souvent lieu à des symptômes visibles chez l’individu, cependant l’évolution lente de l’embolie pulmonaire chronique peut passer inaperçue. Les facteurs de risques sont les suivants: maladies cardiaques, obésité, les cigarettes et l’hypertension. Les conditions telles que la thrombose veineuse profonde qui peut survenir lors de longues périodes de non-mouvement telles que durant de longs vols aériens peuvent contribuer à l’embolie pulmonaire lorsque les caillots de la thrombose passent à travers le système pulmonaire et augmentent le risque de blocage.

Si vous soupçonnez qu’un plongeur souffre d’une de ces conditions, sortez-le de l’eau, donnez-lui de l’oxygène et faites immédiatement appel aux services de soin. Il est important que tous les cas reçoivent une évaluation médicale vu les risques de complications après l’accident.

Pour plus d’informations sur la santé pulmonaire et la plongée, allez sur: DAN.org/Health.

H_DAN_LogoYDSA

This post is also available in: en nl de it es