Grimper sur un requin-baleine ? Scandaleux et inacceptable !

Incroyable ! Peut-être avez-vous vu la vidéo virale de plongeurs en Indonésie grimpant sur le dos d’un requin-baleine ? Quelqu’un, de nos jours, a le culot de faire une chose pareille ? Cela me rend furieux !

Ce genre de comportement est inacceptable pour tout un chacun, où que ce soit, à n’importe quel moment, mais surtout inacceptable pour nous, plongeurs. C’est grave – pas seulement pour le pauvre animal, qui, luttant pour sa survie, se fait agresser jusqu’à l’épuisement par des plongeurs (bien que ce soit le plus inadmissible), mais également pour toute la communauté de la plongée. Nous sommes censés être les ambassadeurs du monde sous-marin – la voix collective des préoccupations écologiques qui s’élève pour protéger nos mers menacées par les abus comme la surpêche, les déchets en plastique, la pêche aux ailerons de requins et la pollution à grande échelle. La Protection des animaux marins est l’un des Piliers du changement de PADI ; je sais que la grande majorité des plongeurs – probablement plus de 99,9% – ne ferait jamais une chose pareille, et je soutiens activement ce que la communauté de la plongée fait pour protéger les océans.

Malheureusement, cette vidéo nous dépeint comme des hypocrites qui exploitent les animaux marins pour notre propre divertissement – mais pas seulement, car ces plongeurs ont enfreint les lois internationales et locales (les requins-baleines sont protégés depuis 2013 par la loi indonésienne) que la communauté de la plongée a contribué avec tant de difficultés à mettre en place. Les chercheurs estiment que le nombre de requins-baleines a diminué de 63 % dans le bassin Indo-Pacifique, d’environ 30 % dans l’Atlantique au cours des 75 dernières années et que, depuis 10 ans, la réduction mondiale est de 50 %. C’est pourquoi l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature et des ressources naturelles) considère que le requin-baleine est en danger.

Les requins-baleines sont des animaux marins intelligents, en voir un souffrir entre les mains de plongeurs qui s’en servent de monture est scandaleux ! Vous aussi devriez être scandalisé – et je sais que beaucoup d’entre vous le sont, comme en témoignent les milliers de messages de colère que cette vidéo a suscité et continue de susciter. J’ai pris connaissance de rapports selon lesquels les plongeurs impliqués (ou certains d’entre eux) ont été arrêtés, et nous faisons confiance à la loi indonésienne pour être impartiale. Ces arrestations montrent que ce problème et la loi sont pris au sérieux – comme ils devraient l’être.

Nous vous exhortons à vous exprimer si vous ne l’avez pas encore fait. Le monde a besoin de savoir que ce n’est pas nous. Ceci n’est pas de la plongée. Votre voix est importante – comme l’a dit l’homme d’État irlandais Edmund Burke : « La seule chose nécessaire pour le triomphe du mal, c’est que le bien [les gens] ne se manifeste pas ». Le silence est souvent considéré comme une acceptation – et cela ne peut pas durer ! Si des non plongeurs que vous connaissez ont vu la vidéo, dites-leur qu’elle montre un comportement irresponsable et inacceptable. Votre action personnelle pour délivrer le message fait une grande différence – c’est une voix qui a du poids car vous êtes un plongeur, un apnéiste ou les deux. Nous pouvons tous contribuer à transformer cet incident négatif en un changement positif, en éduquant les plongeurs et les non pratiquants avec le Guide du tourisme responsable des requins et des raies, produit conjointement par Project AWARE, WWF et Manta Trust.

Comme le Lorax du Dr Seuss qui parle au nom des arbres – nous sommes des plongeurs qui parlent au nom des mers. Nous sommes les champions de notre planète océan, alors agissons en conséquence. Veuillez, s’il vous plaît, contribuer à faire passer le message que la famille de la plongée est une force pour le bien dans le monde, et nous ne tolérons pas et ne tolérerons jamais ce genre de comportement.

 

Dr. Drew Richardson
PADI President & CEO

This post is also available in: en nl de it pl ru es