Une force bienfaitrice : Les chercheurs

Nous savons tout que les environnements mondiaux et, particulièrement les océans, sont menacés. Changement climatique, blanchissement des coraux, surpêche, invasion du plastique – la liste est longue et, chaque jour, une nouvelle étude la rend de plus en plus longue et décourageante. Il semblerait que tout le monde saute dans le train des mauvaises nouvelles, mais je considère ces rapports de manière positive et utile : l’avenir dont nous ne voulons pas doit être prédit afin de l’éviter.

Ainsi, en plus de se pencher sur les préoccupations actuelles, les scientifiques spécialistes de la mer et de l’environnement nous indiquent les problèmes avant qu’ils ne surviennent. Par exemple, en août dernier, Wortman, Paytan et Yao (Université de Toronto et Université de Santa Cruz en Californie), des spécialistes en sciences de la mer, ont publié une étude qui montre qu’au-delà du réchauffement climatique, un niveau élevé de CO2 dans l’atmosphère réduirait la quantité d’oxygène dans l’océan, rendant ainsi les profondeurs extrêmes toxiques, ce qui provoquerait des dégâts considérables dans les zones de pêches et aurait des effets sur le réseau alimentaire. Oui, ce sont de mauvaises nouvelles, mais grâce à ces chercheurs, maintenant nous le savons ; et nous avons encore le temps de faire quelque chose pour l’éviter.

Cela nous amène à la deuxième raison pour laquelle les chercheurs sont une force bénéfique cruciale. Il s’agit de prévoir les problèmes, mais aussi de trouver des solutions et de les partager. Dans un blog précédent, j’ai mentionné la percée du Dr Vaughan dans le domaine de la restauration des coraux – une recherche partagée qui s’attaque directement à un considérable défi mondial qui tient à cœur tous les plongeurs. Dans le parc marin national de Guanahacabibes, à Cuba, la biologiste Dr Dorka Cobián Rojas fait équipe avec des scientifiques du monde entier et des plongeurs en science citoyenne pour rechercher les causes et mettre en œuvre des solutions pour lutter contre la perte des coraux et l’invasion des rascasses volantes. De même, le Dr Osmani Borrego fait des recherches similaires sur la pollution du plastique. Il s’agit d’efforts de recherche cruciaux car les récifs de Guanahacabibes sont sains, ce qui en fait une oasis de ressources biologiques nécessaire pour découvrir les problèmes et les solutions dont nous avons besoin pour protéger, préserver et restaurer les récifs et les zones de pêche mondiales.

N’oublions pas l’implication des « citoyens scientifiques », car elle est vitale. Les chercheurs professionnels à plein temps, comme Rojás et Borrego, n’ont ni le temps ni les ressources nécessaires pour rassembler toutes les données et tester les solutions. Résoudre des problèmes de grande ampleur, à une échelle mondiale, exige une participation internationale massive pour l’océan – c’est-à-dire vous et moi. Comme aime le déclarer Project AWARE : faites en sorte que votre plongée compte. Chacune de nos plongées peut contribuer à la recherche. Par exemple, les plongées enquêtes Dive Against Debris ne consistent pas simplement à ramasser les déchets sous-marins ou à les rapporter – il s’agit aussi de découvrir comment nous pouvons les stopper !

Un autre exemple d’effort notable est « Reef Life Survey », fondé par le Dr Graham Edgar, qui forme des plongeurs bénévoles à étudier les organismes marins. Plus de 200 plongeurs RLS ont déjà prospecté plus de 2 000 sites dans 44 pays, créant ainsi l’une des plus grandes bases de données biologiques mondiales existantes. À l’aide de ces données, les chercheurs s’attendent à un changement dans la répartition des poissons et des invertébrés à mesure que les océans se réchauffent – une conclusion possible uniquement grâce à ces plongeurs de science citoyenne. India.mongbay.com rapporte qu’en Inde, les scientifiques forment les pêcheurs et les autres volontaires à plonger (s’ils ne sont pas déjà plongeurs) en tant que citoyens scientifiques pour s’impliquer dans de multiples initiatives. Et cela a un autre avantage – le soutien du public. Le rapport cite A. Biju Kuma, directeur du département de l’Université de biologie aquatique de Kerala : « Nos recherches sont ouvertes à la communauté afin de faire participer les locaux ». Allez en ligne et vous trouverez littéralement des douzaines de façons dont les scientifiques impliquent les plongeurs, comme vous et moi, dans la recherche de solutions pour résoudre les menaces écologiques.

La tâche est immense alors faisons en sorte que chaque plongée compte. Rejoignez Dive Against Debris si vous ne l’avez pas déjà fait, et/ou tout autre effort de science citoyenne. Nous pouvons être des chercheurs en photographiant, en explorant ou en pratiquant nos activités de plongée préférées.

Et, soyons des restaurateurs qui utilisent ce qu’ils apprennent pour reconstruire, revitaliser et recréer un environnement global sain. Soyons des transmetteurs et des enseignants qui utilisent la plongée pour diffuser leurs connaissances et leurs activités, et les transmettre aux générations futures.

Quelles que soient les tendances actuelles, l’avenir n’est pas inévitable. Avec 25 millions de Professionnels PADI et de plongeurs qui nous aident à ouvrir la voie, avec une future nouvelle génération de plongeurs, nous changeons déjà de cap pour aller vers un avenir différent avec un environnement mondial prospère et sain. Quand il s’agit de regarder dans la boule de cristal, je soutiens la déclaration de Peter Drucker, auteur et pédagogue :

La meilleure manière de prédire l’avenir,

c’est de le créer.

Dr. Drew Richardson

PADI President & CEO

Remise de la médaille du Mérite PADI aux plongeurs sauveteurs spéléos en Thaïlande qui représentent l’heure de gloire de la plongée.

Les organisateurs et les plongeurs sauveteurs impliqués dans le sauvetage de 12 garçons et de leur entraîneur de football dans une grotte inondée en Thaïlande plus tôt cette année seront les tout premiers à recevoir la médaille du Mérite PADI. Cette haute distinction sera attribuée à Rick Stanton, John Volanthen, Richard Harris, Dr. Craig Challen, Jim Warny, Jason Mallinson et Chris Jewell. Le courage, la force, l’honneur et la dignité manifestés au cours de l’opération de sauvetage ont poussé l’organisation PADI à créer cette médaille afin de reconnaître officiellement leur contribution à l’un des plus grands moments de la plongée. Rick Stanton et Jason Mallinson représenteront ce prestigieux groupe et accepteront la médaille du Mérite PADI au PADI® Social le 13 novembre lors du DEMA Show 2018 à Las Vegas, Nevada, États-Unis.

En juin et juillet 2018, le monde entier a vu défiler les meilleurs plongeurs spéléos et d’autres experts du monde entier chercher et sauver l’équipe de football « Wild Boars », qui s’était retrouvée piégée au fond du système des grottes Tham Luang. Pendant 18 jours, l’effort international a mobilisé plus de 1 000 hommes et femmes, qui ont conjugué leurs talents pour l’extraordinaire extraction de l’équipe.

« C’était un exemple impressionnant d’humanité à son meilleur, axé sur un seul et noble objectif », a déclaré Drew Richardson, Président et PDG de PADI Worldwide. « Cette opération de sauvetage complexe a démontré l’action et la concentration, animée par la conviction inébranlable que ces garçons ne mourraient pas sous les yeux de plongeur. Rick Stanton, Jason Mallinson et tous ceux qui ont participé à cet effort ont confronté et accepté les difficultés, les dangers et les risques inhérents du sauvetage. Au nom de toute la famille PADI, c’est un honneur de reconnaître ces héros et d’exprimer notre immense gratitude pour avoir représenté les heures de gloire de la plongée.

“Rick Stanton et John Volanthen ont été une force motrice dans l’opération de sauvetage dans la grotte thaïlandaise. Ces deux derniers ont été les premiers à découvrir l’équipe de football emprisonnée dans la grotte inondée pendant neuf jours au moment où elle a été retrouvée. Ensemble, avec Mallinson et Jewell, les plongeurs ont dirigé le sauvetage et ont emmené les garçons hors de la grotte. Stanton et Volanthen sont considérés comme deux des plus grands plongeurs spéléos de Grande-Bretagne, avec plus de 35 ans d’expérience dans les plongées souterraines et des sauvetages dans des grottes dans des conditions extrêmes, ayant mené un certain nombre de tentatives de sauvetage de très haut niveau dans le passé.

 

Le Dr Richard « Harry » Harris a joué un rôle crucial dans le sauvetage en administrant des sédatifs aux garçons pour faciliter leur extraction dans des conditions extrêmes et complexes. Travaillant dans le domaine de l’anesthésie et en évacuation sanitaire aérienne à Adélaïde, en Australie du Sud, Harris possède une expertise dans la plongée souterraine, les soins en milieu sauvage et la santé dans les régions isolées. Le Dr. Craig Challen, un spéléologue australien, qui a adopté très tôt les recycleurs en circuit fermé et aussi un passionné d’épave, a plongé aux côtés de Harris pour faciliter l’exécution réussie du sauvetage.

 

Jason Mallinson et Chris Jewell ont fait partie intégrante de la mission, apportant de la nourriture aux personnes piégées et travaillant aux côtés de Stanton et de Volanthen pour mener les garçons à travers les sections inondées de la grotte. Mallinson est un plongeur spéléo, explorateur et sauveteur avec 30 ans d’expérience dans le domaine. Ses réalisations l’ont amené à établir des records de distance et de profondeur dans les grottes du monde entier. Il a participé à de nombreuses opérations de sauvetage et fait partie de l’équipe internationale de secours en plongée souterraine du Royaume-Uni. Jewell est un plongeur spéléo, explorateur basé au Royaume-Uni avec plus de 12 ans d’expérience principalement dans la plongée souterraine. Le plongeur spéléo belge Jim Warny, qui réside actuellement en Irlande, a joué un rôle déterminant dans l’extraction de l’entraîneur.

 

« Leur mission audacieuse est une merveilleuse opportunité de montrer au monde ce dont la communauté de la plongée est faite et ce qui peut être accompli grâce à une combinaison de formation appropriée, de confiance, de courage, de passion et de persévérance », déclare Richardson.

Les intervenants de l’industrie et les membres PADI sont invités à s’unir pour remercier ces plongeurs héroïques. Rejoignez PADI pour rendre hommage à ces hommes au PADI Social le mardi 13 novembre 2018 de 18h00 à 20h00 au Westgate Las Vegas Hotel and Casino.

Tous sont invités pour une rencontre exceptionnelle et féliciter Rick Stanton et Jason Mallinson au salon DEMA au stand PADI (stand 1524) le mercredi 14 novembre de 17h à 18h. Joignez-vous à PADI pour célébrer ces héros et les remercier pour leur courage et leur honneur.

Opportunités de développement commercial en utilisant les Spécialités Distinctives Emergency First Response

Votre marché local a-t-il besoin d’une formation supplémentaire en secourisme qui n’est pas immédiatement disponible dans la gamme actuelle des cours EFR ? Par exemple, y a-t-il une réglementation locale imposée en matière de formation en premiers soins pour les entreprises ou les industries locales ? Vous pensez peut-être que le programme EFR ne peut pas combler ces lacunes sur le marché, mais en utilisant la voie des Spécialités Distinctives Emergency First Response, c’est possible et vos affaires en premiers soins peuvent véritablement évoluer.

Alors, comment fonctionne la voie des Spécialités Distinctives EFR ? Une fois que vous avez une idée du thème de votre Spécialité Distinctive, il vous suffit de télécharger le Modèle de Spécialité Distinctive EFR, puis de l’utiliser pour rédiger votre propre Spécialité Distinctive. Ce modèle vous facilite considérablement la rédaction de votre cours.

Afin de vous apporter matière à réflexion, les exemples de Spécialités Distinctives EFR sont, notamment :

  • Soins primaires et Soins secondaires pendant les Festivals de musique
  • Sensibilisation et traitement du diabète

Une fois que vous avez rédigé votre Spécialité Distinctive EFR, faites-la nous parvenir par e-mail pour vérification.

Un Consultant pédagogique travaillera avec vous pour répondre à toute vos questions et, si votre plan de cours nécessite une révision, il vous fournira des commentaires pour ce faire. Une fois que votre Consultant pédagogique et vous-même serez satisfaits de la Spécialité Distinctive, le plan de cours et la candidature seront envoyés à un comité de révision pour qu’elle soit approuvée.

C’est aussi simple que cela. Les Spécialités Distinctives EFR sont une excellente opportunité pour ajouter à votre modèle commercial quelque chose d’unique dont les clients potentiels ont besoin ou souhaitent. Par ailleurs elles soutiendront vos plans commerciaux pour la croissance de vos affaires EFR.

Félicitations aux nouveaux EMEA EFR Instructor Trainers

Tous nos voeux de réussite dans vos affaires EFR pour cette fin 2018 et début 2019 !

Jakub Uzytczuk Remco van’t Hooft Stephen Kruger
Aleksander Chmiel Werner van Loon Luke Caisley
Mona ali Aloud Sandro Krawinkler Ryan Burchell
Feher Abualfaraj Marianne Johner Jan den Boef
Carl Teare Dave Keany Neal Govender
Raed Alotaibi Phillip Pain Dimitris Synodinos
Nagib El Imad Keith Horsted Tony Larcombe
Hussain Almunajan Simon Hotchkin Irini Mitsotaki
Adel Alzahran Sammi Mills Ulf Jakobsson
Issam Kanafani Andrew Frith Thomas Nielsen
Ahmed M. Abel-Aziz Ian Culley Patrik Jeppsson
Khalid M. Hanny Stephen Laing Alfred Kristoffersen
Gerard Hughes Wayne Richards Bertram Nielsen
Daniel Wagner Janine Mansford Cory Symoens
Marc Peltier Jack Mason Vincent Maissan
Thierry Chazalon Darren Hector Truujse Terwijn
Jos Rosier Bethan Comley Daniel de Boer
Harry de Gier David Newman Sander van’t Hof
Julien Iacomelli Daniel Baugh Suzanne Sep
Thomas Mayer Mélanie Donven

PADI a le plaisir d’annoncer les nouveaux EFR Instructor Trainers certifiés en 2018. Les programmes ont été dirigés dans le territoire de EMEA au cours de l’année et la réussite à ce cours permet à ces nouveaux EFR Instructor Trainers d’enseigner le large éventail de programmes EFR au niveau instructeur.

Cette qualification très prisée permet à ces professionnels d’élargir davantage leurs affaires EFR au-delà du marché de la plongée. Un candidat EFRIT récent, Bethan Comley, a déclaré à propos du programme :

« Le formateur a structuré et dirigé le cours d’une manière très réfléchie, maintenant un déroulement polyvalent, suscitant et encourageant des discussions sur chaque thème. Il a fait appel à ses vastes connaissances et à son expérience pour répondre à toutes les questions qui ont été posées au fur et à mesure que nous progressions. Encore une fois, ce fut une formidable journée. »

Nous souhaitons à chacun d’eux tous nos voeux de réussite à l’avenir !

Êtes-vous intéressé par développer vos affaires ? Devenez EFR Instructor Trainer.

Faire le Marketing de vos cours Emergency First Response

Rappelez-vous de votre premier cours de RCP ou de premiers soins, puis répondez à ces trois questions :

1) Qu’est-ce qui vous a convaincu de vous inscrire ?

2) Qu’est-ce qui vous a convaincu de choisir ce cours particulier ?

3) Avez-vous suivi d’autres cours ou êtes-vous revenu faire une remise à niveau avec le même instructeur ou le même établissement ?

Il est fort probable que vos réponses soient toutes très différentes, ce qui soulève quelques points importants. Primo, les gens ont toute une variété de raisons pour vouloir apprendre la RCP et les procédures de premiers soins. Cela peut aller du désir de savoir comment prendre soin d’un membre de sa famille à l’obligation de suivre un cours par un employeur. Deusio, dans de nombreuses régions, il y a un large choix de formations. La plupart des gens n’ont pas besoin de chercher bien loin pour trouver un cours qui corresponde à leurs horaires et à leur budget. Lorsque la formation est facile à trouver sur le marché, vous devez chercher un moyen de faire sortir vos cours du lot. Il vous faut un plan de marketing pour maintenir vos cours EFR complets. Déterminez qui sont vos participants potentiels et rédigez soigneusement votre message de marketing pour qu’il plaise à chaque groupe. Vous devez également organiser vos cours de manière à ce qu’ils soient pratiques et attrayants pour les éventuels clients.

Nous pouvons diviser cette démarche en trois étapes simples :

  1. Participants potentiels : tout le monde peut suivre une formation en secourisme ; le marché potentiel est donc considérable. Commencez par vous renseigner sur les personnes qui pourraient avoir besoin d’une formation en RCP et en premiers soins dans votre région pour vous aider à vous concentrer sur des groupes spécifiques. Cette formation est souvent obligatoire pour assurer certaines fonctions, tels que la puériculture, la surveillance de personnes ou les permis de conduire commerciaux. Essayez également de communiquer avec toute personne impliquée dans des organisations telles que les écoles, les universités ou les groupes de jeunes.
  2. Développer un contact : vous pouvez communiquer avec ces groupes de diverses façons – l’e-mail direct, les lettres ou les appels téléphoniques peuvent tous être des méthodes efficaces. Essayez d’identifier le décideur comme point de contact et de lui parler en personne (en affaires, il peut s’agir du responsable des ressources humaines, alors que dans un club sportif, c’est probablement le président ou l’entraîneur).
  3. Insistez sur les avantages ! N’oubliez pas de bien détailler les énormes avantages de vos cours EFR. Par exemple, le fait que vous pouvez offrir des cours de premiers soins spécialement pour enfants, une formation en DAE ou en soins secondaires indépendants. Les cours EFR sont basés sur des directives médicales internationalement reconnues et sur le fait que vous pouvez proposer des options d’apprentissage polyvalentes.

Soyez prêt à assurer le suivi de vos contacts avec d’autres communications et d’autres informations.

Pour avoir davantage de détails sur la manière de faire le marketing de vos cours EFR, n’oubliez pas de vous référer à votre EFR Instructor Manual (page A20) ou de contacter votre EFR Instructor Trainer afin de vous guider.

Secouristes en Action

Emergency First Response souhaiterait féliciter Rob Mackean (PADI IDC Staff Instructor # 289793) pour avoir fourni une assistance vitale lorsqu’il a été appelé.

Rob est dans l’eau lorsqu’il voit un autre plongeur remonter à la surface, visage dans l’eau. Rob nage immédiatement vers lui. Il constate qu’il ne respire plus et lui administre des insufflations tout en appelant à l’aide et en le remorquant vers le rivage. Le plongeur est réanimé et il recommence à respirer sans aide. Il passe la nuit à l’hôpital, en sort sans complication et retourne travailler quelques jours plus tard !

Merci, Rob – ce plongeur a eu la chance que tu aies identifié l’urgence et réagi aussi efficacement ; bravo !

7 continents et 5 océans ; explorer le monde en tant que PADI Divemaster

Saviez-vous que 95% du monde sous-marin reste inexploré ? Sans pareil pour sa beauté et son mystère, les océans sont devenus une fascination pour les plongeurs du monde entier. Avec plus de 7 continents et 5 océans sur la terre, il y a une abondance d’environnements différents à ne pas manquer. Pour tous les amateurs d’aventure, être un PADI Divemaster vous permet de satisfaire votre envie d’explorer le monde. Chaque individu a sa “destination parfaite” et, heureusement pour vous, il existe plus de 6500 établissements de plongée PADI à travers le monde. La certification PADI Divemaster est votre billet aller simple pour le travail et l’exploration ; à la fois en dessous et au-dessus de la surface.

Explorer le monde

Avec plus de 6500 établissements de plongée PADI à travers le monde, les opportunités ne manquent pas. Alors, comment trouvez-vous un emploi en tant que PADI Divemaster ?

Jetez un coup d’œil au tableau d’offres d’emploi sur le Site Pros PADI, qui propose régulièrement des offres d’emploi dans les établissements de plongée du monde entier. De plus, le site vous permet de publier une biographie de vous pour informer les employeurs potentiels de vos compétences, de votre disponibilité pour le travail, et de l’emplacement de votre choix. Pour utiliser le tableau d’offres d’emploi et bénéficier de tous les avantages des membres PADI, vous devez être un membre PADI renouvelé. En vous inscrivant au renouvellement automatique de PADI avant le 6 novembre 2018, vous économiserez au moins 25% * sur votre adhésion annuelle. En plus de la reconnaissance mondiale de la marque, de l’évolution de votre carrière et du tableau d’offres d’emploi PADI, il existe bien d’autres avantages à devenir un PADI Divemaster.

Alors, êtes-vous prêt à explorer et à travailler à travers le monde en tant que PADI Divemaster ?

Inscrivez-vous maintenant au renouvellement automatique

Vérifiez le tableau d’offres d’emploi

* Cette réduction représente une économie d’au moins 25% par rapport au prix de renouvellement standard.

 

Comment promouvoir les voyages de plongée en groupe

Vous voulez des conseils sur la façon de planifier, d’organiser et de commercialiser les meilleurs voyages de groupe pour vos plongeurs ? Voici le premier des huit conseils pour vous aider. Ne manquez pas de regarder prochainement ici pour plus de conseils :

Destination

Où vos clients veulent aller ? Quelque part loin et exotique ou plus proche de chez vous ? Sont-ils plus intéressés par la vie marine que par la plongée sur épave ?

Les destinations lointaines et exotiques peuvent nécessiter des budgets plus importants. Vous voudrez donc déterminer si vos plongeurs sont prêts à payer un supplément pour une expérience inoubliable. Sinon, vous devrez peut-être envisager une destination plus proche ou plus abordable.

N’oubliez pas que les saisons influencent fortement les conditions de plongée et l’observation de la vie marine. Par conséquent, une destination idéale en juin peut ne pas l’être en septembre.

Tenez compte de toutes ces questions lorsque vous choisissez votre destination pour vous assurer que le voyage vous convient et que vos plongeurs sont enthousiastes.

Une des meilleures façons de déterminer ce qui intéresse vos plongeurs, où ils veulent aller et même combien ils sont prêts à dépenser, est de leur demander. Examinez la base de données de vos plongeurs pour vous assurer que vos voyages sont inscrits au calendrier pour répondre à leurs besoins et à leurs intérêts.

PADI TRAVEL

Vous n’êtes pas encore affilié PADI Travel ™ ? Vous pouvez en apprendre davantage sur les avantages et sur la manière de développer votre business en tirant parti de vos voyages ou activer votre compte d’Affiliation maintenant.

Passion égale productivité

Écrit par Dr. Drew Richardson, Président et PDG de PADI

Prenez un moment pour réfléchir à ce qui vous rend productif. Autrement dit, ce qui vous permet de faire des choses qui profitent aux autres – qu’elles soient matérielles, informationnelles, spirituelles ou les trois. Sans productivité, le succès est impossible : c’est en fait la définition du succès (et notez que ce n’est pas nécessairement l’argent ou la richesse). Certains vous diront que la productivité résulte de l’organisation, de la chance et du talent, mais nous avons tous vu des personnes désorganisées, malchanceuses, sans dons, qui produisent et réussissent extraordinairement. Et malheureusement, on voit parfois le contraire. Quel est l’élément clé ?

Je pense que la musicienne Judy Collins a mis le doigt dessus. « Faites ce que vous aimez », a-t-elle dit, « et vous trouverez le moyen de le faire connaître au monde entier ». En d’autres termes, la passion pour ce que vous faites est le seul et unique ingrédient essentiel d’une productivité élevée. Concentrez-vous sur ce qui est vraiment important et sur les gains de productivité, non pas parce que nous faisons plus de choses, mais parce que nous faisons les bonnes choses. Nous cessons de perdre du temps sur les distractions inutiles (quoi que souvent urgentes) qui nous dérangent parce que nous savons où nous allons.

Et nous travaillons plus dur parce que nous le voulons. Simon Sinek, auteur de Start with Why, écrit : « Travailler dur pour quelque chose qui ne nous intéresse pas est appelé stress, travailler pour quelque chose que nous aimons est appelé passion ». La passion transforme les échecs en opportunités d’apprentissage, les retards en nouvelles directions et les défis en créativité. Si vous êtes vraiment passionné par quelque chose, vous n’avez pas à vous motiver pour être productif avec cela. Vous devez seulement trouver les moyens.

Dans la famille PADI®, il n’y a pas de manque pour la passion de la plongée et le monde sous-marin, et pour changer le monde en partageant les deux. C’est pourquoi nous plongeons et comment nous partageons la plongée ensemble. L’objectif plus large de PADI est de changer le monde pour le meilleur. Chaque personne que nous amenons en plongée ajoute à l’influence politique et aux choix judicieux des consommateurs dont nous avons besoin pour protéger les mers et les animaux marins. Cela s’ajoute à ceux qui sont guéris ou qui sont capables d’aider à guérir, ou les deux, grâce au pouvoir de la plongée sous-marine. Un secteur de la plongée en pleine croissance crée des emplois et offre de nouvelles opportunités aux économies mondiales et locales. Et tout cela se passe parce que vous et moi sommes passionnés de plongée. Cela nous pousse à produire. Quand nous ne pouvons pas trouver un moyen, nous créons un moyen.

Le but est d’entretenir et de préserver votre amour pour la plongée, les océans et ceux qui partagent cet amour. C’est la clé pour être productif en tant que professionnel de la plongée. C’est le cœur de rendre le monde meilleur avec la plongée. Si enseigner consiste davantage à aider les élèves à nettoyer le masque que cette lueur dans les yeux lorsqu’ils respirent sous l’eau pour la première fois (croyez-moi, j’ai vécu cela), prenez du recul et ressourcez-vous. Faites cette superbe plongée (voyage !) que vous avez toujours retardée. Passez une heure avec un copain à écouter le chant des baleines, à regarder une pieuvre arranger son « jardin » ou autre chose qui captivera votre fascination. Essayez cette nouvelle combinaison, CCR, régulateur ou ordinateur si la technologie vous intéresse, ou pourchasser cette personne qui, vous le savez, sera passionnée de plongée et ne peut plus attendre pour aller dans l’eau.

Mettez en avant tout ce qui vous passionne vraiment pour la plongée, l’océan et de les partager, et vous n’aurez plus à vous soucier de votre productivité. Vous ne pourrez plus la contenir.

Comment le froid est trop froid ?

Écrit par DAN Staff

Que vous utilisiez une combinaison étanche, une épaisse combinaison et / ou de penser à quelque chose de chaud pour rester au chaud dans une eau fraîche, il est important de savoir à quel point il fait froid. Plonger par une matinée d’hiver venteuse peut être amusant, mais pousser votre corps et votre protection contre les expositions à l’extrême peut avoir de graves conséquences. Aidez vos nouveaux plongeurs et clients à éviter de se mettre en danger en leur indiquant comment rester à l’aise sous l’eau.

Laisser chuter sa température corporelle trop basse, entraînant une hypothermie ou un état presque hypothermique, peut affecter la dextérité, la prise de décision et la capacité du corps à se dégazer. Comme l’un des premiers symptômes de l’hypothermie grave est la perte de conscience, de nombreuses personnes ne reconnaissent pas les symptômes jusqu’à ce qu’un autre plongeur les avertisse. Sachez quoi observer chez vous et chez vos étudiants afin de réduire le risque qu’une hypothermie légère s’aggrave au point de mettre la vie en danger.

Qu’est-ce que l’hypothermie ?

L’hypothermie est une chute de la température corporelle. Elle peut évidemment se produire dans l’Arctique, mais également dans les eaux tropicales chaudes si les plongeurs n’ont pas une protection suffisante et une exposition suffisamment longue. La condition est particulièrement préoccupante pour les personnes perdues en mer et celles qui plongent dans des conditions extrêmes.

Un adulte typique maintient une température corporelle d’environ 37 ° C / 98,6 ° F. Lorsque la température corporelle chute en dessous de 35 ° C / 95 ° F, l’hypothermie commence à s’installer et la fonction du corps commence à être altérée. Pour que les organes vitaux restent chauds, le corps acheminera le sang jusqu’au cœur. Les premiers symptômes de l’hypothermie comprennent des frissons, une perte de coordination, des vertiges, des nausées et un sentiment de faim. Si on laisse la température corporelle continuer à baisser, à 30 ° C / 86 ° F, de nombreuses personnes cesseront de trembler et leurs pupilles se dilatent. À 27,8 ° C / 82 ° F, les muscles deviennent rigides et un risque grave de complications cardiaques apparaît. Ces symptômes s’aggravent à mesure que la température corporelle baisse, il est donc primordial que les personnes souffrant d’hypothermie soient dirigées vers des soins médicaux qualifiés le plus rapidement possible.

Apprendre à vaincre le froid

L’hypothermie peut être grave, mais ce n’est pas un problème pour un plongeur bien préparé, même dans les situations les plus extrêmes. Prévoyez à l’avance une protection appropriée, des sources de chaleur et un plan d’action d’urgence bien pensé si les conditions deviennent un peu trop froides. Apportez de l’eau chaude pour préparer une boisson chaude ou de l’eau tiède à verser dans votre combinaison humide entre les plongées pour vous mettre plus à l’aise par une journée plus hivernale que les plongeurs dans des eaux tropicales. Si vous ou un élève commence à frissonner, terminez la plongée en toute sécurité et prenez le temps de vous réchauffer. Demandez-vous si quelqu’un qui frissonnait aura suffisamment chaud pour faire une autre plongée. Si ce n’est pas le cas, revenez par une journée plus chaude – cela ne sert à rien de mettre des personnes en danger.