Apprendre des statistiques

Écrit par un employé de DAN

Les statistiques relatives aux incidents de plongée montrent à la fois des améliorations en matière de sécurité des plongeurs et des domaines dans lesquels les plongeurs pourraient avoir besoin de plus d’aide. Le rapport annuel de plongée de DAN fournit des informations sur les causes de blessures les plus fréquentes chez les plongeurs. Les professionnels de la plongée peuvent apprendre de ces statistiques et continuer à améliorer la sécurité des plongeurs en renforçant les concepts de formation qui encouragent les plongeurs à suivre des pratiques de plongée sûres. Savoir comment éviter les problèmes courants peut réduire leurs chances d’être impliqué dans des incidents de plongée.

Lestage

Le sur-lestage est un problème courant et difficile à résoudre. Vous pouvez lester correctement les étudiants en classe, mais vous ne pouvez pas contrôler la façon dont ils se lestent après la certification. En plus de rappeler aux élèves qu’ils doivent toujours utiliser la bonne quantité de poids, vous pouvez résoudre le problème en leur offrant une formation supplémentaire, telle qu’un cours de flottabilité PADI Peak Performancy, ou en aidant les plongeurs à déterminer le bon lestage chaque fois qu’ils changent d’équipement ou juste besoin d’une mise au point. Le sur-lestage est un risque important pour les plongeurs débutants et expérimentés. Insistez sur la nécessité de développer de bonnes habitudes en matière de lestage, non seulement pour accroître la sécurité, mais également pour améliorer le confort et le plaisir dans l’eau.

Contrôle de la flottabilité

Avec la pratique, chaque élève devrait pouvoir atteindre une flottabilité neutre et une position horizontale avant de terminer un cours. Vous savez bien que l’incapacité de contrôler la flottabilité lors de la montée ou de la descente peut provoquer des blessures graves, voire mortelles. Ne pas pouvoir maintenir leur position ou minimiser la résistance dans l’eau peut amener les nouveaux plongeurs à ne pas être conscients de leur profondeur ou à provoquer des collisions avec des objets dangereux. Cela peut également réduire la visibilité lorsqu’ils remuent le fond et les épuiser à cause d’un excès de palmages. Concentrez-vous sur la maîtrise des techniques de flottabilité appropriées et encouragez la pratique dans vos cours. Garder vos élèves confortables avec des cycles de palmage efficaces tout au long de leur formation initiale ce qui les rendra moins susceptibles de se confronter à des problèmes après la certification.

Listes de contrôle

L’utilisation obligatoire de listes de contrôle dans les domaines de l’aérospatiale, des soins de santé et autres a considérablement réduit le nombre d’incidents et d’accidents dans ces industries. La même tendance se dessine en plongée. Que vous utilisiez les listes de contrôle prédéfinies à partir de documents PADI ou créiez les vôtres, l’utilisation d’une liste de contrôle est un excellent moyen de vous assurer que vous disposez de tout ce dont vous avez besoin pour organiser un cours, monter à bord d’un bateau ou entrer dans l’eau, en particulier lorsque vous dirigez plusieurs étudiants et assistants. Les listes de contrôle sont une excellente ressource pour diminuer les erreurs. Elles devraient servir de rappel des points essentiels plutôt que de simples listes de tâches à faire. Utilisez une liste de contrôle type et encouragez les étudiants à emporter et à utiliser des listes de contrôle pour toutes leurs plongées.

Pour plus d’informations sur les statistiques relatives aux incidents, visitez le site DAN.org.

Comment générer des clients ambassadeurs

Ecrit par John Kinsella

C’est un matin humide et maussade, la circulation est épouvantable et la route est longue. Parfait. Une poignée de tracts faisant la promotion d’une expérience de plongée Discover Scuba® Diving (DSD®) deux pour le prix d’un, vous vous déplacez prudemment entre les files de voitures, en établissant un contact visuel avec les conducteurs qui ont l’air de s’ennuyer. La plupart des gens descendent leur fenêtre, curieux sans aucun doute par nos combinaisons de plongée colorées. Nous sourions, leur remettons un dépliant et leur donnons une brève explication : oubliez tout le trafic, c’est le moment d’apprendre à plonger. Au moment où nous arrivions au magasin de plongée à neuf heures, le téléphone n’arrêtait pas de sonner. C’était la promotion la plus efficace que nous ayons jamais organisée.

Pendant des années, nous avons cherché à savoir pourquoi de nouveaux plongeurs venaient dans notre magasin. Avant l’apparition de logiciels de gestion de plongée haut de gamme tels que EVE, nous avions conservé un simple tableau avec le nom du plongeur et quelques mots décrivant comment ils avaient entendu parler de nous et pourquoi ils s’étaient inscrits. Nous avons calculé cela tous les mois et, à cette exception près, tous les mois, la raison principale était les recommandations. Courir dans la circulation en heure de pointe en combinaison de plongée, semble-t-il, est l’exception qui confirme la règle.

C’était il y a 30 ans, et je doute que nous nous en tirions aujourd’hui. Cela laisse donc les recommandations en haut de la liste. De plus, lors d’un récent cours Open Water Diver, chacun des huit nouveaux plongeurs était présent parce qu’un ami ou un collègue l’avait personnellement recommandé. Ceci est un excellent exemple de bouche à oreille.

L’importance des clients ambassadeurs – les personnes responsables du marketing de bouche à oreille et des recommandations – pour que votre établissement dépasse toutes les frontières. PADI® Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) a récemment publié un livre blanc intitulé « Analyse de l’industrie de la plongée au Royaume-Uni ». Ce rapport résume les principales conclusions d’une enquête exhaustive sur les centres de plongée PADI au Royaume-Uni. Il offre également des conseils, basés sur ces conclusions, pour aider les centres de plongée à dynamiser leur activité.

Dans la section Marketing pour Nouveaux Plongeurs, le livre blanc indique que les nouveaux plongeurs sont la pierre angulaire de votre établissement. Ce ne sont pas seulement des clients actuels, mais aussi des futurs clients. Il identifie ensuite deux sources de nouveaux plongeurs : les DSD et les clients potentiels.

Pour les DSD, il est conseillé de :

  1. Utilisez le Guide du participant Discover Scuba Diving et le système correctement.
  2. Incluez du temps pendant l’expérience de plongée pour expliquer les avantages d’une formation complète et la manière de la compléter.
  3. Incitez aux participants à s’inscrire immédiatement.
  4. Assurez-vous que les participants savent qu’ils peuvent compléter les compétences du milieu protégé numéro 1 pendant leur DSD – ils ont déjà commencé le processus.
  5. Motiver votre personnel. Le livre blanc indique que « Les professionnels PADI passionnés convertiront les étudiants en plongeurs actifs – assurez-vous de les soutenir et de les récompenser pour leur réussite ». Si vous ne les aidez pas à le faire et que cela n’en vaut pas la peine, il vous manque une pierre angulaire au développement de votre établissement.

Pour les clients potentiels (nouveaux clients), le livre blanc recommande de :

  1. Utilisez le logo PADI.
  2. Assurez-vous d’utiliser efficacement la page Facebook de votre centre de plongée.
  3. Soyez innovant – contactez votre communauté locale.
  4. Utilisez vos étudiants – le bouche à oreille reste le meilleur moyen d’attirer de nouveaux plongeurs.

Le livre blanc note que « les recommandations personnelles sont de puissants outils de recrutement ». Encouragez les anciens étudiants en leur offrant des récompenses pour vous avoir amené un nouveau client. Les exemples incluent un cadeau pour chaque étudiant recruté ; réduction sur leur prochain cours ; ou une réduction sur le cours s’ils persuadent un ami de les joindre.

En générant des clients ambassadeurs, assurez-vous qu’ils utilisent des méthodes qui ont fait leurs preuves pour votre établissement et d’en récolter les fruits.

From PADI Divemaster to PADI Open Water Scuba Instructor – Manu Bustelo tells us about his worldwide adventure

Nous avons rencontré Manuel Bustelo pour en savoir plus sur son parcours avec PADI Pro et sur la manière dont il s’est impliqué dans la conservation des océans.

  • Vous avez eu un été plutôt occupé Manu ! Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur ce que vous avez fait ?

J’ai passé plus de 40 jours à voyager avec quatre véhicules électriques de Londres à Nordkapp. Nous avons parcouru une distance de 9 000 km, ce qui montre que les véhicules électriques peuvent se rendre dans des régions isolées d’Europe sans aucune émission d’échappement. Nous avons nommé le projet « Charge to the circle ». Avant notre départ, nous avons également eu l’occasion de prendre part au nettoyage du port de Bristol, au Royaume-Uni, organisé par Project Aware et PADI.

  • Cela ressemble à un grand défi ! Juste après que vous avez fait votre IDC, pourriez-vous nous en dire plus sur votre parcours pour devenir un instructeur PADI ?

J’ai été très occupé cette année, mais je n’ai jamais oublié la chose la plus importante : devenir PADI Instructeur. Pendant plus de 10 ans, j’ai voyagé en tant que PADI Divemaster dans le monde entier pour faire de la plongée sous-marine dans autant de destinations que possible. Ma passion pour la plongée a grandi au fil des ans. Je commençais à ressentir le besoin de partager ma passion avec les autres. Je me suis donc inscrit au programme de formation des instructeurs PADI (IDC) et cela semblait être la bonne chose à faire.

Il ne me restait que quelques jours entre mon retour de Norvège et la date prévue pour mon arrivée à Murcie pour commencer ma formation IDC avec BALKYSUB. Avant notre voyage « Charge to the Circle », j’ai passé un mois entier à faire de la plongée à Ibiza, durant les quatre derniers mois j’ai simplement passé quelques jours chez moi à Andorre.

  • Quel conseil donneriez-vous à ceux qui souhaitent devenir un professionnel PADI ?

Devenir instructeur est quelque chose que je recommande à tous les plongeurs qui aiment le monde sous-marin. Que vous souhaitiez apprendre à plonger, posséder votre propre centre de plongée ou simplement encourager davantage de personnes à pratiquer la plongée, vous aurez besoin d’être un instructeur. Je pense que le formidable avantage me permet déjà de comprendre profondément comment enseigner aux gens comment plonger. Les structures pédagogiques sont toujours intéressantes pour améliorer la façon dont vous pouvez partager votre passion avec d’autres personnes.

  • Comment êtes-vous devenu intéressé par la conservation des océans ?

J’ai eu la chance de faire beaucoup d’alpinisme et de VTT dans les Andes, les Alpes et les Pyrénées au cours de mes études secondaires et de ma carrière universitaire. À l’époque, j’ai eu l’impression que j’avais fait et vu beaucoup de choses au milieu de ma vingtaine. Ce n’est que lorsque j’ai découvert la plongée que j’ai réinitialisé le bouton ‘aventure’. Si notre planète est composée à 70% d’eau, il y a beaucoup plus à voir sous l’eau que tout ce que j’ai vu jusque-là. Mais c’est là le point crucial : sans l’eau, la vie sur notre planète n’existerait pas telle que nous la connaissons. Les écosystèmes les plus anciens et les plus complexes sont sous l’eau.

  • Pourquoi pensez-vous qu’il est important de sensibiliser davantage à la conservation des océans ?

Je crois que la curiosité est une partie essentielle de l’être humain. La curiosité nous conduit à explorer des territoires inconnus. Il est crucial d’aimer ce que nous voyons, car nos océans sont à la fois vastes et fragiles. Les taux actuels de pollution par les plastiques, d’acidification des océans en raison des émissions de CO2 et de la surpêche endommagent nos océans plus que nous n’aurions pu l’imaginer. Les plongeurs sont une intendance de l’océan parce que nous apprenons à aimer ce que nous voyons.

La nature ne nous a pas donné de branchies. Offrez-vous une passion et apprenez à plonger. Si vous avez besoin d’un instructeur de plongée, vous pouvez maintenant compter sur moi.

Répondre aux exigences de RCP et de premiers soins pour les cours PADI

Certains cours PADI® nécessitent une formation en premiers soins et en RCP au cours des 24 derniers mois. Vous savez que les cours d’Emergency First Response® Soins primaires et secondaires répondent aux exigences.

Comment déterminez-vous quels autres cours sont reconnues lorsqu’un plongeur vous présente les qualifications en secourisme et en RCP d’une autre organisation ?

Suivez ces étapes :

  • Vérifiez que la formation en RCP et en premiers soins comprenait la pratique des compétences de l’élève et une démonstration des techniques de RCP et de premiers soins en personne avec un instructeur qualifié. Un cours ou il manque un de ces points ne remplit pas les conditions requises, par exemple des cours en ligne uniquement ou des programmes d’autoformation via un autre support.
  • Vérifiez que la formation suivie est conforme aux directives internationales en vigueur relatives aux soins d’urgence, telles que définies par les différents conseils de réanimation. Pour plus d’informations sur la RCP et la formation en secourisme, visitez les sites Web suivants de l’Association ILCOR (Comité international de liaison sur la réanimation) :

American Heart Association

Australian Resuscitation Council

European Resuscitation Council

Heart and Stroke Foundation of Canada

New Zealand Resuscitation Council

  • Pour les candidats PADI Divemaster, incluez une copie de cette documentation d’achèvement du cours de RCP et de secourisme avec l’application Divemaster afin d’éviter des retards de traitement inutiles. La documentation doit provenir de l’organisation de RCP / de secourisme qui a certifié. Les certificats ou les documents d’achèvement fournis par des tiers qui ne sont pas directement sanctionnés par les organisations de RCP / de premiers secours sont inacceptables. Examinez le nom de l’organisme de RCP / de premiers secours pour lequel l’instructeur est autorisé à enseigner et assurez-vous qu’il correspond au nom indiqué sur le certificat.

En cas de doute, contactez un consultant régional en formation de votre bureau régionale PADI pour obtenir des éclaircissements avant d’accepter les documents fournis par l’étudiant ou le candidat pour connaître les exigences du cours.

Nouveau, amélioré PADI Show Support Pack 2019

Cette année, nous avons amélioré votre Show Support Pack afin d’aider davantage les centres de plongée 100% PADI à convertir leurs clients. Ressentez la puissance de la marque PADI avec plus de soutien que jamais auparavant.

Le Show Support Pack 2019 contient:

–    NOUVEAU design du drapeau de plage PADI de 3 m (avec mât et base centrale)
–    100 stylos recyclés PADI
–    50 autocollants PADI
–    Brochures du cours PADI – Go Dive, continuer à plonger, enseigner la plongée

Les Show Support Packs sont un avantage offert aux centres de plongée 100% PADI. Nous vous invitons à remplir le Demande Show Support Pack 2019*, à la renvoyer à Amber Swan-Hutton et, une fois approuvée, les produits vous seront envoyés !

Votre pack vous sera envoyé avec votre prochaine commande, ou livré sur le stand PADI que vous pourrez collecter si PADI est présent au même événement.

*Remplissez et soumettez la demande de PADI Show Support Pack avec des preuves de participation à votre expo au moins huit semaines avant votre expo

Conseils pour la gestion des risques

En tant qu’instructeurs de plongée, nous avons un devoir de prudence envers les élèves que nous emmenons dans l’eau. Nous sommes les experts et, par conséquent, nous devons être prêts à prendre des décisions au nom de nos élèves et de nous-mêmes, en tenant compte de leur niveau de techniques actuel et d’aisance générale.

Les Standards PADI fournissent une structure fondamentale au sein de laquelle les instructeurs peuvent opérer. Par exemple, le ratio d’élèves par instructeur représente le nombre maximum de participants dont un instructeur peut se charger dans des conditions idéales – les instructeurs peuvent ensuite diminuer ce ratio pour s’adapter à leur environnement personnel, leur expérience et celle de leurs élèves.

S’assurer que les élèves disposent de l’équipement approprié est un autre exemple d’une bonne gestion des risques. Vérifiez si leur protection thermique est adaptée à la température de l’eau planifiée sur le site de plongée prévu. Tenez également compte de leur probable consommation d’air – les élèves nerveux respireront beaucoup plus rapidement qu’un instructeur expérimenté. Même en eau relativement peu profonde, un élève du cours Open Water Diver ou un participant Discover Scuba Diving peut consommer tout son air très rapidement. Pensez à la fréquence à laquelle il vous faudra surveiller leur réserve d’air, en tenant compte des conditions dominantes de l’eau.

Parfois, les facteurs les plus banals peuvent être négligés, mais un briefing et un débriefing complets pour chaque plongée, ainsi qu’un plan clair sur le déroulement de votre plongée, peuvent être très importants en cas d’incident sous l’eau. Dans certaines régions du monde, la loi exige qu’un assistant qualifié vous accompagne ; en revanche, dans d’autres, l’instructeur a la responsabilité de déterminer s’il souhaite ou non se faire accompagner d’un assistant. Pensez à la supervision des plongeurs à tous les niveaux et à la façon dont vous vous occuperez d’un grand groupe si l’un des élèves a un problème.

Les Standards PADI aident également à appliquer de bonnes pratiques de gestion des risques dès le début de l’expérience d’un plongeur. Le formulaire de Décharge de responsabilités et d’acceptation des risques/Déclaration de responsabilité et acceptation des risques décrit à vos élèves les risques inhérents aux activités de plongée en scaphandre autonome afin qu’ils soient bien informés. De même, la Déclaration médicale est utilisée pour identifier les plongeurs présentant d’éventuelles contre-indications médicales à la plongée. Ce filtrage est un outil crucial de gestion des risques. Ne pas utiliser la bonne déclaration médicale ou, lorsqu’un élève répond « oui » à certaines questions du questionnaire médical, ne pas s’assurer qu’il a obtenu un certificat rédigé par un médecin avant toute activité dans l’eau, représente un risque grave pour vos élèves et compromet votre propre position juridique en cas d’incident.

Respecter les Standards et toujours être conscient de la sécurité, lorsque vous supervisez d’autres personnes, est votre meilleure approche pour minimiser la probabilité d’un incident regrettable et pour vous assurer de fournir à vos élèves la meilleure expérience pédagogique possible.

Vendre de la plongée comme cadeau de Noël

give-the-gift

Le comportement et les tendances des consommateurs montrent que les gens préfèrent de plus en plus les expériences aux choses. Ce Noël, votre établissement de plongée devrait en tirer parti en proposant la plongée sous-marine à des clients nouveaux et existants. Mais comment ?

Dans la boîte à outils de marketing numérique de Retailer et Resort Association, vous disposez de deux produits phares : Discover Scuba Diving et e-Learning. Malgré la différence de promotion, la mise en place est la même. Choisissez la promotion qui correspond le mieux à votre type d’établissement, puis suivez les instructions ci-dessous pour une campagne multi-plateforme synchronisée.

  • Alertez vos clients avec un courriel. Utilisez l’en-tête de courrier électronique de campagne spécifique dans la boîte à outils. Assurez-vous que votre ligne d’objet et vos snippets sont écrits de façon pour attirer la curiosité. Vous voulez vous assurer que le plus grand nombre de clients possible ouvre le courriel, puis clique sur la promotion en question.
  • Les utilisateurs doivent être dirigés depuis ce courriel vers une page d’accueil ou un article de blog spécifique. Assurez-vous que vous avez mis en place une image du site Web et une image du blog pour une bonne cohérence.
  • En plus de cela, mettez à jour vos canaux de médias sociaux avec les images optimisées. Mettez à jour votre page d’accueil Facebook, votre publication Facebook, votre publication Instagram et votre publication Twitter. Gardez à l’esprit la règle des « 80-20 » pour les publications sur le réseaux social Facebook. Vous souhaitez que 80% de vos messages restent attrayants et amusants, les 20% restants étant destinés aux ventes. Ne spammez pas vos clients avec vos ventes.
  • Pour une intégration complète, utilisez des supports hors ligne tels que des affiches et des dépliants pour promouvoir dans votre établissement ou dans des endroits tratégiques.

Digital Toolbox

Avant de mettre en place le plan marketing, assurez-vous que la promotion correspond à votre établissement. Discover Scuba Diving est peut-être considéré comme plus abordable et conforme au budget des cadeaux de Noël. Vous vous attendez donc à une utilisation plus importante. Dans cet esprit, assurez-vous que vos tactiques de conversion sont en place. L’objectif ici n’est pas de vendre 10 chèques cadeaux DSD pendant la période de Noël. L’objectif est de vendre 10 cours PADI Open Water Diver, en utilisant les chèques-cadeaux de Noël DSD comme nouvel outil d’acquisition de plongeur. Insistez sur le fait que l’expérience Discover Scuba Diving peut être pour le cours complet PADI Open Water Diver et envisagez de prendre un acompte avant même d’entrer dans l’eau.

Grâce à l’apprentissage en ligne, vous saurez dès le départ que vos plongeurs stagiaires sont engagés et désireux d’approfondir la plongée. Cela vous permettra de vendre déjà Advanced Open Water pendant la formation Open Water. L’abonnement à l’e-Learning peut être inférieur aux chèques cadeaux DSD, mais les avantages pourraient être plus importants.

Une force bienfaitrice : Les chercheurs

Nous savons tout que les environnements mondiaux et, particulièrement les océans, sont menacés. Changement climatique, blanchissement des coraux, surpêche, invasion du plastique – la liste est longue et, chaque jour, une nouvelle étude la rend de plus en plus longue et décourageante. Il semblerait que tout le monde saute dans le train des mauvaises nouvelles, mais je considère ces rapports de manière positive et utile : l’avenir dont nous ne voulons pas doit être prédit afin de l’éviter.

Ainsi, en plus de se pencher sur les préoccupations actuelles, les scientifiques spécialistes de la mer et de l’environnement nous indiquent les problèmes avant qu’ils ne surviennent. Par exemple, en août dernier, Wortman, Paytan et Yao (Université de Toronto et Université de Santa Cruz en Californie), des spécialistes en sciences de la mer, ont publié une étude qui montre qu’au-delà du réchauffement climatique, un niveau élevé de CO2 dans l’atmosphère réduirait la quantité d’oxygène dans l’océan, rendant ainsi les profondeurs extrêmes toxiques, ce qui provoquerait des dégâts considérables dans les zones de pêches et aurait des effets sur le réseau alimentaire. Oui, ce sont de mauvaises nouvelles, mais grâce à ces chercheurs, maintenant nous le savons ; et nous avons encore le temps de faire quelque chose pour l’éviter.

Cela nous amène à la deuxième raison pour laquelle les chercheurs sont une force bénéfique cruciale. Il s’agit de prévoir les problèmes, mais aussi de trouver des solutions et de les partager. Dans un blog précédent, j’ai mentionné la percée du Dr Vaughan dans le domaine de la restauration des coraux – une recherche partagée qui s’attaque directement à un considérable défi mondial qui tient à cœur tous les plongeurs. Dans le parc marin national de Guanahacabibes, à Cuba, la biologiste Dr Dorka Cobián Rojas fait équipe avec des scientifiques du monde entier et des plongeurs en science citoyenne pour rechercher les causes et mettre en œuvre des solutions pour lutter contre la perte des coraux et l’invasion des rascasses volantes. De même, le Dr Osmani Borrego fait des recherches similaires sur la pollution du plastique. Il s’agit d’efforts de recherche cruciaux car les récifs de Guanahacabibes sont sains, ce qui en fait une oasis de ressources biologiques nécessaire pour découvrir les problèmes et les solutions dont nous avons besoin pour protéger, préserver et restaurer les récifs et les zones de pêche mondiales.

N’oublions pas l’implication des « citoyens scientifiques », car elle est vitale. Les chercheurs professionnels à plein temps, comme Rojás et Borrego, n’ont ni le temps ni les ressources nécessaires pour rassembler toutes les données et tester les solutions. Résoudre des problèmes de grande ampleur, à une échelle mondiale, exige une participation internationale massive pour l’océan – c’est-à-dire vous et moi. Comme aime le déclarer Project AWARE : faites en sorte que votre plongée compte. Chacune de nos plongées peut contribuer à la recherche. Par exemple, les plongées enquêtes Dive Against Debris ne consistent pas simplement à ramasser les déchets sous-marins ou à les rapporter – il s’agit aussi de découvrir comment nous pouvons les stopper !

Un autre exemple d’effort notable est « Reef Life Survey », fondé par le Dr Graham Edgar, qui forme des plongeurs bénévoles à étudier les organismes marins. Plus de 200 plongeurs RLS ont déjà prospecté plus de 2 000 sites dans 44 pays, créant ainsi l’une des plus grandes bases de données biologiques mondiales existantes. À l’aide de ces données, les chercheurs s’attendent à un changement dans la répartition des poissons et des invertébrés à mesure que les océans se réchauffent – une conclusion possible uniquement grâce à ces plongeurs de science citoyenne. India.mongbay.com rapporte qu’en Inde, les scientifiques forment les pêcheurs et les autres volontaires à plonger (s’ils ne sont pas déjà plongeurs) en tant que citoyens scientifiques pour s’impliquer dans de multiples initiatives. Et cela a un autre avantage – le soutien du public. Le rapport cite A. Biju Kuma, directeur du département de l’Université de biologie aquatique de Kerala : « Nos recherches sont ouvertes à la communauté afin de faire participer les locaux ». Allez en ligne et vous trouverez littéralement des douzaines de façons dont les scientifiques impliquent les plongeurs, comme vous et moi, dans la recherche de solutions pour résoudre les menaces écologiques.

La tâche est immense alors faisons en sorte que chaque plongée compte. Rejoignez Dive Against Debris si vous ne l’avez pas déjà fait, et/ou tout autre effort de science citoyenne. Nous pouvons être des chercheurs en photographiant, en explorant ou en pratiquant nos activités de plongée préférées.

Et, soyons des restaurateurs qui utilisent ce qu’ils apprennent pour reconstruire, revitaliser et recréer un environnement global sain. Soyons des transmetteurs et des enseignants qui utilisent la plongée pour diffuser leurs connaissances et leurs activités, et les transmettre aux générations futures.

Quelles que soient les tendances actuelles, l’avenir n’est pas inévitable. Avec 25 millions de Professionnels PADI et de plongeurs qui nous aident à ouvrir la voie, avec une future nouvelle génération de plongeurs, nous changeons déjà de cap pour aller vers un avenir différent avec un environnement mondial prospère et sain. Quand il s’agit de regarder dans la boule de cristal, je soutiens la déclaration de Peter Drucker, auteur et pédagogue :

La meilleure manière de prédire l’avenir,

c’est de le créer.

Dr. Drew Richardson

PADI President & CEO

Remise de la médaille du Mérite PADI aux plongeurs sauveteurs spéléos en Thaïlande qui représentent l’heure de gloire de la plongée.

Les organisateurs et les plongeurs sauveteurs impliqués dans le sauvetage de 12 garçons et de leur entraîneur de football dans une grotte inondée en Thaïlande plus tôt cette année seront les tout premiers à recevoir la médaille du Mérite PADI. Cette haute distinction sera attribuée à Rick Stanton, John Volanthen, Richard Harris, Dr. Craig Challen, Jim Warny, Jason Mallinson et Chris Jewell. Le courage, la force, l’honneur et la dignité manifestés au cours de l’opération de sauvetage ont poussé l’organisation PADI à créer cette médaille afin de reconnaître officiellement leur contribution à l’un des plus grands moments de la plongée. Rick Stanton et Jason Mallinson représenteront ce prestigieux groupe et accepteront la médaille du Mérite PADI au PADI® Social le 13 novembre lors du DEMA Show 2018 à Las Vegas, Nevada, États-Unis.

En juin et juillet 2018, le monde entier a vu défiler les meilleurs plongeurs spéléos et d’autres experts du monde entier chercher et sauver l’équipe de football « Wild Boars », qui s’était retrouvée piégée au fond du système des grottes Tham Luang. Pendant 18 jours, l’effort international a mobilisé plus de 1 000 hommes et femmes, qui ont conjugué leurs talents pour l’extraordinaire extraction de l’équipe.

« C’était un exemple impressionnant d’humanité à son meilleur, axé sur un seul et noble objectif », a déclaré Drew Richardson, Président et PDG de PADI Worldwide. « Cette opération de sauvetage complexe a démontré l’action et la concentration, animée par la conviction inébranlable que ces garçons ne mourraient pas sous les yeux de plongeur. Rick Stanton, Jason Mallinson et tous ceux qui ont participé à cet effort ont confronté et accepté les difficultés, les dangers et les risques inhérents du sauvetage. Au nom de toute la famille PADI, c’est un honneur de reconnaître ces héros et d’exprimer notre immense gratitude pour avoir représenté les heures de gloire de la plongée.

“Rick Stanton et John Volanthen ont été une force motrice dans l’opération de sauvetage dans la grotte thaïlandaise. Ces deux derniers ont été les premiers à découvrir l’équipe de football emprisonnée dans la grotte inondée pendant neuf jours au moment où elle a été retrouvée. Ensemble, avec Mallinson et Jewell, les plongeurs ont dirigé le sauvetage et ont emmené les garçons hors de la grotte. Stanton et Volanthen sont considérés comme deux des plus grands plongeurs spéléos de Grande-Bretagne, avec plus de 35 ans d’expérience dans les plongées souterraines et des sauvetages dans des grottes dans des conditions extrêmes, ayant mené un certain nombre de tentatives de sauvetage de très haut niveau dans le passé.

 

Le Dr Richard « Harry » Harris a joué un rôle crucial dans le sauvetage en administrant des sédatifs aux garçons pour faciliter leur extraction dans des conditions extrêmes et complexes. Travaillant dans le domaine de l’anesthésie et en évacuation sanitaire aérienne à Adélaïde, en Australie du Sud, Harris possède une expertise dans la plongée souterraine, les soins en milieu sauvage et la santé dans les régions isolées. Le Dr. Craig Challen, un spéléologue australien, qui a adopté très tôt les recycleurs en circuit fermé et aussi un passionné d’épave, a plongé aux côtés de Harris pour faciliter l’exécution réussie du sauvetage.

 

Jason Mallinson et Chris Jewell ont fait partie intégrante de la mission, apportant de la nourriture aux personnes piégées et travaillant aux côtés de Stanton et de Volanthen pour mener les garçons à travers les sections inondées de la grotte. Mallinson est un plongeur spéléo, explorateur et sauveteur avec 30 ans d’expérience dans le domaine. Ses réalisations l’ont amené à établir des records de distance et de profondeur dans les grottes du monde entier. Il a participé à de nombreuses opérations de sauvetage et fait partie de l’équipe internationale de secours en plongée souterraine du Royaume-Uni. Jewell est un plongeur spéléo, explorateur basé au Royaume-Uni avec plus de 12 ans d’expérience principalement dans la plongée souterraine. Le plongeur spéléo belge Jim Warny, qui réside actuellement en Irlande, a joué un rôle déterminant dans l’extraction de l’entraîneur.

 

« Leur mission audacieuse est une merveilleuse opportunité de montrer au monde ce dont la communauté de la plongée est faite et ce qui peut être accompli grâce à une combinaison de formation appropriée, de confiance, de courage, de passion et de persévérance », déclare Richardson.

Les intervenants de l’industrie et les membres PADI sont invités à s’unir pour remercier ces plongeurs héroïques. Rejoignez PADI pour rendre hommage à ces hommes au PADI Social le mardi 13 novembre 2018 de 18h00 à 20h00 au Westgate Las Vegas Hotel and Casino.

Tous sont invités pour une rencontre exceptionnelle et féliciter Rick Stanton et Jason Mallinson au salon DEMA au stand PADI (stand 1524) le mercredi 14 novembre de 17h à 18h. Joignez-vous à PADI pour célébrer ces héros et les remercier pour leur courage et leur honneur.

Opportunités de développement commercial en utilisant les Spécialités Distinctives Emergency First Response

Votre marché local a-t-il besoin d’une formation supplémentaire en secourisme qui n’est pas immédiatement disponible dans la gamme actuelle des cours EFR ? Par exemple, y a-t-il une réglementation locale imposée en matière de formation en premiers soins pour les entreprises ou les industries locales ? Vous pensez peut-être que le programme EFR ne peut pas combler ces lacunes sur le marché, mais en utilisant la voie des Spécialités Distinctives Emergency First Response, c’est possible et vos affaires en premiers soins peuvent véritablement évoluer.

Alors, comment fonctionne la voie des Spécialités Distinctives EFR ? Une fois que vous avez une idée du thème de votre Spécialité Distinctive, il vous suffit de télécharger le Modèle de Spécialité Distinctive EFR, puis de l’utiliser pour rédiger votre propre Spécialité Distinctive. Ce modèle vous facilite considérablement la rédaction de votre cours.

Afin de vous apporter matière à réflexion, les exemples de Spécialités Distinctives EFR sont, notamment :

  • Soins primaires et Soins secondaires pendant les Festivals de musique
  • Sensibilisation et traitement du diabète

Une fois que vous avez rédigé votre Spécialité Distinctive EFR, faites-la nous parvenir par e-mail pour vérification.

Un Consultant pédagogique travaillera avec vous pour répondre à toute vos questions et, si votre plan de cours nécessite une révision, il vous fournira des commentaires pour ce faire. Une fois que votre Consultant pédagogique et vous-même serez satisfaits de la Spécialité Distinctive, le plan de cours et la candidature seront envoyés à un comité de révision pour qu’elle soit approuvée.

C’est aussi simple que cela. Les Spécialités Distinctives EFR sont une excellente opportunité pour ajouter à votre modèle commercial quelque chose d’unique dont les clients potentiels ont besoin ou souhaitent. Par ailleurs elles soutiendront vos plans commerciaux pour la croissance de vos affaires EFR.