Brinkley Davies: Australienne de naissance, PADI Divemaster, et Eco guerrière

Brinkley Davies

Brinkley Davies est australienne de naissance et réside dans la magnifique région de Port Lincoln, en Australie-Méridionale. Non seulement Brinkley prend des clichés magnifiques (consultez @brinkleydavies, croyez-nous, vous ne serez pas déçu!), mais elle est aussi PADI® Divemaster, a créé la Fondation “Balu Blue” et a été élue “Australienne de l’année”. C’est vraiment impressionnant!

Non seulement nous adorons suivre Brinkley en ligne pour ses photographies de plongée et les mises à jour concernant ses efforts de préservation, mais nous adorons aussi voir ses magnifiques bébés à fourrure, le kangourou qu’elle a sauvé (oui, vous avez bien lu, un kangourou), du nom de Bunji, ainsi que son adorable chienne, Ohana.

Brinkley est une femme fascinante, et nous sommes inspirés par ses efforts pour que notre demeure l’océan reste propre et protégée.

Brinkley a été suffisamment sympathique pour nous accorder un rapide entretien sur ce que nous avons tous en commun, notre amour pour l’océan!


Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans la plongée?
Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours adoré l’océan et, après avoir surfé toute ma vie, je voulais explorer le monde sous-marin autant que je le pouvais. J’ai commencé la plongée après avoir pratiqué l’apnée pendant quelques années et, depuis, la plongée scaphandre a été une fantastique nouvelle activité; ces dernières années, elle m’a permis de voir des choses incroyables.

Où la plongée vous a t-elle emmenée?                                                                        Dans le monde entier! Hawaï, les îles Fidji, Bali, la Floride, et mon site préféré, Ningaloo Reef, ici, en Australie.

Quel est votre site de plongée préféré?                                                               Jusqu’alors, il serait bien difficile d’égaler Ningaloo Reef et la plongée avec les requins dans le lagon Beqa aux îles Fidji.

Brinkley Davies

Décrivez-nous la plongée en Australie-Méridionale.                                                 L’eau est froide, les fonds absolument surprenants et magnifiques. L’Australie-Méridionale a une faune marine stupéfiante et, si vous êtes suffisamment courageux pour braver le froid les mois d’hiver, vous vous retrouverez en face d’immenses congrégations de sèches. Les plus aventureux peuvent se diriger vers les îles Neptune et faire une plongée en cage avec les grands requins-blancs. Si vous aimez les petites créatures, la baie de Tumby est l’endroit idéal pour trouver un ou deux dragons de mer feuillus :).

Quelle a été votre plongée la plus mémorable jusqu’à ce jour?                               C’est la plongée avec les requins-bouledogues dans le lagon de Beqa, aux îles Fidji, avec Beqa Adventure Divers. Je ne pourrais jamais trop recommander cette plongée. À première vue, elle peut sembler risquée, mais une fois que vous êtes sous l’eau, c’est vraiment magique – des eaux d’un bleu limpide, jusqu’à 100 requins-bouledogues et un équipage totalement professionnel, avec un système de sécurité tout à fait incroyable! Mike Neumann et son équipe sont fantastiques.

Quel est le plus grand avantage à être PADI Divemaster?                                           J’ai apprécié apprendre l’élément sécurité pendant mon cours, ce qui m’a permis de plonger avec confiance, et de visiter des sites de plongée vraiment extraordinaires avec d’autres plongeurs expérimentés. Être PADI Divemaster m’a permis de travailler dans des lieux fantastiques, et d’être entouré par un équipage expérimenté et passionnant.

Vos bébés à fourrure, Bunji, le kangourou que vous avez sauvé, et Ohana, votre chienne, sont devenus des stars sur Instagram. Quelle est leur relation avec l’eau?Ohana est absolument obsédée par l’eau. Si on la laissait faire, elle n’en sortirait jamais; elle se baigne même dans son bol d’eau à la maison. Un jour, Bunji, à notre grande surprise, entra dans l’eau et nagea avec nous. J’ai toujours su que les Kangourous se baignaient en mer dans notre région, mais je ne l’avais jamais vu moi-même! Elle vient souvent à la plage avec nous, mais passe surtout du temps sur le sable; elle creuse, puis s’allonge dans son trou, ha ha.

Parlez-nous de la femme qui,dans votre vie, a le plus inspiré votre carrière dans la plongée.                                                                                                                                 De nombreuses personnes ont inspiré ma carrière dans la plongée, il est donc difficile pour moi d’en choisir une. Néanmoins, lorsque j’étais jeune, c’est Valérie Taylor qui m’a inspirée à commencer la plongée. Sa carrière initiale dans la pêche qui s’est transformée en une carrière dans la préservation des requins, fut, dès mon plus jeune âge, une source d’inspiration. Elle me fit comprendre que même dans les environnements les plus hostiles, on peut faire la promotion de la préservation et du changement. Je vis à Port Lincoln: ici, la préservation est un thème que la plupart des gens ne connaissent pas ou dont ils se soucient peu. Cependant, de nos jours, nous avons beaucoup de pouvoir, le soutien du reste de la planète, ainsi que toute une génération de personnes soucieuses du littoral, de la vie marine qui y réside, et ne craignant pas de s’opposer à sa destruction, ce qui est formidable.

Quel a été, jusqu’à maintenant, votre moment le plus mémorable avec les animaux marins?                                                                                                                               J’ai vécu certaines rencontres avec des animaux marins qui m’ont beaucoup inspirée, aussi bien en apnée qu’en plongée scaphandre. L’année dernière, j’ai plongé à Ningaloo avec une raie manta femelle qui a nagé le ventre tourné vers la surface pendant au moins 1 km. C’était une expérience d’humilité. Parfois, on a l’impression d’être au bon endroit, au bon moment.

Brinkley Davies

Quelles mesures prenez-vous pour que nos océans restent propres et en bonne santé? Comment les gens peuvent-ils vous aider?                                                        Je dirige une organisation à but non lucratif, nommée Balu Blue Foundation. À l’heure actuelle, nous dirigeons une campagne appelée Clear Tides. Nous organisons des nettoyages de plages, parallèlement à des discussions pédagogiques dans les écoles concernant la manière dont les gens peuvent réduire leur utilisation de plastiques à usage unique, et nous les encourageons à nettoyer leurs plages chaque fois que c’est possible.

Personnellement, je fais de mon mieux pour ne pas utiliser de produits en plastique à usage unique, comme les pailles, les tasses, les bouteilles d’eau, et les sacs. Faire la transition vers des produits réutilisables est un formidable départ. Il y a des changements simples qui, lorsque chacun y met du sien, font une grande différence.

Pouvez-vous nous raconter brièvement comment la Balu Blue Foundation a vu le jour?                                                                                                                             Pendant plusieurs années, je cherchais une base pour tout le travail que je faisais, et pour mes objectifs concernant la préservation environnementale, que ce soit la recherche, le travail pédagogique, ou d’autres projets de préservation. Voilà pourquoi j’ai fondé la Balu Blue Foundation Inc, en novembre dernier. Le nom de la Fondation est inspiré par celui de notre chien – mon ami et moi-même avions Balu, qui représentait tout pour nous. L’année dernière, nous l’avons tristement perdu en raison d’un empoisonnement au fluoroacétate de sodium, un horrible poison utilisé pour tuer les renards dans les fermes et les parc nationaux de cette région. J’étais bouleversée pendant plusieurs mois et cela m’a motivée à avancer et à atteindre mon rêve – pour commencer je souhaite éduquer les gens sur la manière de préserver notre faune sauvage, et leur faire comprendre à quel point nos océans sont uniques.

Grâce à notre campagne Clear Tides, nous avons retiré presque 2000 déchets ici dans l’estran de Port Lincoln. Nous avons présenté le documentaire “Before the Flood” en tant qu’évènement public faisant partie du Festival SALT. Nous dirigeons des nettoyages dans les autres états, formons des ambassadeurs pédagogiques pour faire des discours dans les écoles de plusieurs états, et travaillons en coulisses sur de nombreux autres domaines concernant l’organisation. Tout cela est passionnant!

Cette année, vous avez été officiellement élue en tant que “Australienne de l’année”. Qu’est-ce que cela signifie pour vous?                                                          J’ai été très heureuse de recevoir cette distinction que j’ai beaucoup appréciée. C’est d’une grande importance pour moi, et cela prouve que les gens qui suivent mes réseaux sociaux et veulent s’impliquer dans la plongée et la préservation de l’environnement, sont inspirés par mon parcours et l’apprécient. L’un de mes plus grands objectifs est d’inspirer les jeunes à démarrer eux-mêmes une carrière respectueuse de l’environnement, et de ne pas avoir peur de sortir et d’explorer cette planète.

Brinkley Davies

Vous souhaitez apporter votre aide?

Il existe de nombreuses organisations formidables qui mènent des projets de préservation et font toute la différence. Si vous souhaitez commencer à aider au nettoyage du littoral, contactez la Balu Blue Foundation, OU, si vous êtes davantage intéressé par le nettoyage des océans grâce à vos techniques de plongée, consultez le site web du Project AWARE et inscrivez-vous à une plongée enquête Dive Against DebrisTM ou même Adopt a Dive Site, si vous plongez régulièrement sur le même site.

Vous pouvez aussi contribuer à célébrer toutes les femmes fascinantes que nous avons dans notre industrie, notamment Brinkley Davies. Découvrez-en davantage sur padi.com/women-dive.

This post is also available in: en ar nl de it pl ru es