Conseils pour la gestion des risques

En tant qu’instructeurs de plongée, nous avons un devoir de prudence envers les élèves que nous emmenons dans l’eau. Nous sommes les experts et, par conséquent, nous devons être prêts à prendre des décisions au nom de nos élèves et de nous-mêmes, en tenant compte de leur niveau de techniques actuel et d’aisance générale.

Les Standards PADI fournissent une structure fondamentale au sein de laquelle les instructeurs peuvent opérer. Par exemple, le ratio d’élèves par instructeur représente le nombre maximum de participants dont un instructeur peut se charger dans des conditions idéales – les instructeurs peuvent ensuite diminuer ce ratio pour s’adapter à leur environnement personnel, leur expérience et celle de leurs élèves.

S’assurer que les élèves disposent de l’équipement approprié est un autre exemple d’une bonne gestion des risques. Vérifiez si leur protection thermique est adaptée à la température de l’eau planifiée sur le site de plongée prévu. Tenez également compte de leur probable consommation d’air – les élèves nerveux respireront beaucoup plus rapidement qu’un instructeur expérimenté. Même en eau relativement peu profonde, un élève du cours Open Water Diver ou un participant Discover Scuba Diving peut consommer tout son air très rapidement. Pensez à la fréquence à laquelle il vous faudra surveiller leur réserve d’air, en tenant compte des conditions dominantes de l’eau.

Parfois, les facteurs les plus banals peuvent être négligés, mais un briefing et un débriefing complets pour chaque plongée, ainsi qu’un plan clair sur le déroulement de votre plongée, peuvent être très importants en cas d’incident sous l’eau. Dans certaines régions du monde, la loi exige qu’un assistant qualifié vous accompagne ; en revanche, dans d’autres, l’instructeur a la responsabilité de déterminer s’il souhaite ou non se faire accompagner d’un assistant. Pensez à la supervision des plongeurs à tous les niveaux et à la façon dont vous vous occuperez d’un grand groupe si l’un des élèves a un problème.

Les Standards PADI aident également à appliquer de bonnes pratiques de gestion des risques dès le début de l’expérience d’un plongeur. Le formulaire de Décharge de responsabilités et d’acceptation des risques/Déclaration de responsabilité et acceptation des risques décrit à vos élèves les risques inhérents aux activités de plongée en scaphandre autonome afin qu’ils soient bien informés. De même, la Déclaration médicale est utilisée pour identifier les plongeurs présentant d’éventuelles contre-indications médicales à la plongée. Ce filtrage est un outil crucial de gestion des risques. Ne pas utiliser la bonne déclaration médicale ou, lorsqu’un élève répond « oui » à certaines questions du questionnaire médical, ne pas s’assurer qu’il a obtenu un certificat rédigé par un médecin avant toute activité dans l’eau, représente un risque grave pour vos élèves et compromet votre propre position juridique en cas d’incident.

Respecter les Standards et toujours être conscient de la sécurité, lorsque vous supervisez d’autres personnes, est votre meilleure approche pour minimiser la probabilité d’un incident regrettable et pour vous assurer de fournir à vos élèves la meilleure expérience pédagogique possible.

This post is also available in: en nl de it ru es