Techniques adaptatives

Écrit par John Kinsella

Il est cinq heures et demie du matin au Costa Rica, et Georgia King me parle de la spécialité PADI Adaptive Techniques. C’est calme, elle me dit, avant que le reste de la famille se réveille.  J’entends presque le chorus de l’aube tropicale. Georgia est Platinum Course Director au Costa Rica, son temps est précieux, mais elle est absolument dévouée à ce que les personnes handicappées bénéficient de la plongée, et elle partage avec plaisir ses connaissances. D’ailleurs, avant même que nous ayons fini, Georgia s’est engagée à dévouer son temps et son énergie à une autre cause importante. Elle a décidé de conduire un atelier de techniques adaptatives durant la Journée des plongeuses PADI.

SI_Mar_Adaptive_0817_282prvw

Le dévouement de Georgia est tel que, depuis le lancement du programme, elle a conduit deux cours de spécialités PADI Adaptive Techniques à la suite de deux IDCs. Il s’agissait d’un développement naturel. “Je trouve que c’est fantastique de pouvoir incorporer cet entraînement dans un IDC”, elle me dit. “Ça me parait logique de l’intégrer naturellement aux divers éléments du cours. Les nouveaux instructeurs qui terminent l’IDC sont super excités car on en a parlé. Ça les inspire à passer à la prochaine étape.”

Je lui demande ce qu’elle dirait à des PADI Pros qui n’ont aucune expérience préalable, qui n’ont peut-être jamais pensé à faire, ou à enseigner, la spécialité PADI Adaptive Techniques.

“Lançez-vous”, elle conseille, notant que l’un des plus gros avantages, même si vous n’allez pas immédiatement vous mettre à enseigner des personnes handicappées, c’est que ça va vous ouvrir l’esprit à différentes méthodes d’enseignement et différentes manières d’approcher tous les programmes PADI. Ça a le potentiel de changer complètement votre manière d’enseigner. “Ça vous ouvre vraiment les yeux sur un monde entier de possibilités,” dit Georgia. “ Même pour quelquechose d’aussi simple que de démontrer une compétence lors de l’atelier de manœuvres de plongée, vous pensez véritablement de manière différente. Vous n’êtes pas lié à une certaine manière de faire les choses. Beaucoup de gens pensent qu’il ‘faut le faire de cette manière.’ Vous savez? Ce n’est pas le cas.”

Georgia pense que beaucoup de gens sont réticents à s’y essayer, mais elle leur offre cet encouragement: “C’est un peu comme le programme EFR, où les gens se gênent d’aider d’autres personnes. Ils pensent qu’ils ne vont pas y arriver. Mais tous ceux qui ont fait le cours de spécialité PADI Adaptive Techniques sont époustouflés et impressionnés par le cours. C’est bien plus vaste que les gens ne le pensent. Oui, il s’agit d’aider quelqu’un dans une chaise roulante, mais cet aspect n’en est qu’une toute petite partie. Le programme parle d’attitudes, de comment vous traitez les gens.”

SI_Mar_Adaptive_0817_022_1

Et la confiance que ces connaissances apportent permet de profiter du bénéfice le plus important de la spécialité PADI Adaptive Techniques: Ça apporte tellement de récompenses à tout le monde. “ Rien que le fait de donner cette opportunité aux gens, c’est un des plus grands cadeaux,” croit Georgia. “Dans tout enseignement, il y a l’opportunité d’une récompense, mais parfois je trouve que c’en est plus le cas ici. Les larmes me sont venues aux yeux après ma première expérience Discover Scuba Diving avec un plongeur né sans jambes. Il était stupéfait de ses propres sensations sous l’eau. Quand il est remonté à la surface, il s’est mis à pleurer. J’en étais bouleversée. C’est une chose extraordinaire.”

This post is also available in: en nl de it ru es