Penser comme un plongeur lors d’une plongée sur épave

Les cours PADI® Open Water Diver et Advanced Open Water Diver fournissent une base solide pour enseigner aux plongeurs à réfléchir à des scénarios de plongée pour prendre de bonnes décisions. En guidant les plongeurs à tous les niveaux, vous pouvez vous appuyer sur cette idée en leur fournissant des scénarios de plongée pertinents pour le cours que vous enseignez et en leur proposant des questions qui les aident à penser comme un plongeur lorsqu’ils évaluent le scénario et partagent leurs décisions avec vous. Cela vous aide à évaluer votre compréhension et la manière dont ils appliquent ce qu’ils apprennent. C’est un excellent moyen d’enseigner des décisions réfléchies et délibérées. Dans cet exemple, le scénario préconise de faire preuve de discernement lorsqu’il s’agit de pénétrer une épave dans la spécialité PADI Wreck Diver.

Pénétrer dans une épave

Lorsqu’un plongeur veut pénétrer une épave, l’objectif principal de la prise de décision doit toujours être d’avoir une sortie sûre. Cela signifie pouvoir trouver un moyen de sortir et pouvoir faire face à toute situation d’urgence pouvant survenir dans cet environnement qui n’a pas d’accès direct à la surface. Les méthodes d’entrée dans les épaves incluent deux classifications : les traversées et les pénétrations.

  • Voies d’accès / Passages – Dans un passage, le plongeur entre par une ouverture et sort par une autre. Lors d’un passage basique, le plongeur sera toujours en mesure de voir les deux points de sortie sous l’eau en utilisant la lumière naturelle. Le parcours entre eux sera libre d’obstacles importants, d’enchevêtrements ou de limon. La distance entre un point de sortie et la surface ne doit pas dépasser 40 mètres pour les plongeurs Advanced Open Water et plus, et dans les autres cas, la distance doit correspondre à la profondeur pour laquelle le plongeur est qualifié.
  • Pénétrations – Lors d’une pénétration, le plongeur pénètre dans l’épave à plus de quelques mètres / pieds dans l’intention de retourner au point d’entrée, soit parce qu’il n’y a pas d’autre sortie, soit parce que le plongeur n’est pas sûr qu’il en existe un autre. Le plongeur peut aller au-delà du point où l’entrée est toujours clairement visible et doit placer un bout de pénétration pour assurer un retour sûr à la sortie. Le parcours doit être bien éclairé et exempt d’obstacles, d’enchevêtrements ou de limon. Comme pour les traversées, la distance entre la sortie et la surface ne doit pas dépasser 40 mètres.

Utiliser son jugement

Soit la situation appelle à un bon jugement raisonnable. Les réponses aux questions suivantes peuvent aider un plongeur à prendre une décision appropriée :

  • Les sorties sont-elles assez grandes pour permettre à mon binôme et à moi de nager côte à côte ?
  • Combien de lumière y a-t-il ? Y a-t-il assez pour que je puisse toujours voir la lumière de la sortie ?
  • Y a-t-il quelque chose d’assez gros qui peut constituer un obstacle dangereux ?
  • Y a-t-il beaucoup de limon qui pourrait gêner ma vision au point de ne pas trouver la sortie ?
  • Pour la distance maximale prévue, la sortie la plus proche est-elle suffisamment proche pour me permettre de quitter l’épave et avec suffisamment de temps pour faire face à une situation d’urgence ?

La décision devrait également tenir compte de l’expérience, de la formation, des compétences et de l’équipement du plongeur. Deux plongeurs différents regardant la même épave peuvent prendre deux décisions totalement différentes mais appropriées. Par exemple, les plongeurs peu expérimentés en épave qui pénètrent dans un environnement limoneux peuvent masquer la visibilité et créer un danger potentiel. Un plongeur formé aux techniques de palmages dans un environnement limoneux peut ne pas avoir de problème significatif. Un plongeur doté d’une excellente flottabilité et d’une excellente position dans l’eau peut éviter les obstacles qui pourraient mettre au défi un plongeur moins expérimenté.

Un bon jugement peut également permettre aux plongeurs plus expérimentés et mieux entraînés d’aller au-delà de certaines des directives de pénétration. Un plongeur ayant reçu une formation technique, telle qu’une formation en grotte comprenant l’utilisation efficace de lumières adaptées, sera capable de travailler dans des zones sans lumière du jour.

Lors de l’enseignement du cours PADI Wreck Diver, indiquez à vos plongeurs comment penser comme un plongeur et prendre les bonnes décisions concernant la pénétration des épaves en fonction des circonstances spécifiques de chaque épave, de leur formation et de leur expérience. Appliquez la meilleure prise de décision dans tous les cours, en fonction du niveau, de l’environnement et du sujet du cours.

Reportez-vous au Guide de l’instructeur PADI Wreck Diver (produit 70232) pour en savoir plus sur ce cours de plongée spécialisé.

Une version de cet article a paru à l’origine dans l’édition du 3e trimestre 2018 de The Undersea Journal®.

This post is also available in: en nl de it ru es